AGENDA

Il s'est tenu ce mardi 03 Novembre 2020, dans la salle de formation du siège national de la FEC, une matinée d'information sur les Concours des Plans d'Affaires (COPA) organisés dans le cadre du Projet d'Appui au Développement des micro, Petites et Moyennes Entreprises "PADPME".

Cette matinée a été animée par le professeur Val  MASAMBA Lulendo Mpanda, associé gérant de I&F Entrepreneuriat, une entreprise membre du consortium, composé également de Deloitte et Kivu Entrepreneurs, en charge d'organiser les COPA.

Dans son intervention, le professeur Val  MASAMBA  a commencé par rappeler la genèse du PADMPME qui est un programme que le Gouvernement congolais a mis en place sur financement de la banque mondiale pour appuyer les entrepreneurs congolais à développer leurs activités.

Les  concours des plans d’affaires (COPA) sont une composante du PADMPME à coté d'autres composantes (Développement des Centres des PME, soutien aux femmes et jeunes entrepreneurs notamment) qui visent à renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes, femmes et des PME établies à travers une combinaison d’interventions financières et non-financières afin d’améliorer leur croissance et leur performance.

S'en est suivi la présentation:

  • des critères d'éligibilité,
  • du canevas du business model et du plan d'affaires,
  • des atouts pour être financé, et
  • du processus de sélection et d'accompagnement.

Nous retenons  qu'aux titres des critères d'éligibilité pour la première cohorte des COPA, lancée depuis le 30 septembre 2020, il y 'en a 7:

  1. Critère lié à la formalisation de l'entreprise:

 

 Les candidats doivent être enregistrés auprès du registre de commerce et de crédit mobilier (RCCM) depuis au moins 2 ans. Les ASBL et ONG converties en entreprises enregistrée au RCCM depuis au moins 6 mois sont éligibles si elles justifient d'au moins 3 ans d'existence.

  1. Critère lié au chiffre d'affaire:

il faut justifier d'un chiffre d'affaire annuel en croissance supérieur ou égal à 10.000 USD;

 

  1. Critère lié aux effectifs:

La PME doit  justifier d'un minimum d'employés légalement déclarés ;

 

  1. Critère lié au secteur d'activité:

Pour être éligible, la PME doit évoluer dans l'un des 3 secteurs ciblés, notamment l'agro-transformation, l'industrie légère et les services  

Il faut détenir l'autorisation d'exploitation de l'Etat conformément à la loi n°11/009 du 09 Juillet 2011 portant principes fondamentaux relatifs à la protection de l'environnement pour les PME opérant dans un secteur sensible tel que défini par la règlementation nationale.

  1. Critère lié à la localisation:

La PME doit justifier d'une adresse physique complète du site d'exploitation du projet dans l'une des villes ciblées. Il s'agit de Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Goma.

La PME doit également donner son accord pour la visite du site de son entreprise par l'équipe de sélection.

  1. Critère lié au Business plan et à la contrepartie financière: Il faut être propriétaire ou copropriétaire de la PME et détenir un plan d'affaire (Business plan).

La PME doit, en outre, s'engager à mobiliser une contrepartie financière d'au moins 30% du montant de la subvention attribuée.

  1. Critère lié au conflit d'intérêt

Pour être éligible, il ne pas avoir bénéficié de la subvention du COPA destiné aux PME et ne pas avoir des liens capitalistiques, familiaux (1er ou 2ème degrés), managériaux avec des personnes et/ou entités impliquées directement dans les activités d’organisation des COPA (membres du jury, du consortium Deloitte-I&F-KE, membre de l’UCP-PADMPME) .

Il sied de noter que le Professeur Val MASAMBA a précisé qu'avoir un meilleur plan d’affaires ne suffit pas. Les évolutions positives (augmentation) du chiffre d’affaires et d’effectifs des employés pendant l’accompagnement  sont également un atout de succès.

Aussi, les preuves suivantes peuvent êtres fournies:

  • Les factures de ventes réalisées au niveau de l’entreprise,
  • Le budget de trésorerie tenu hebdomadairement.
  • En prévision: les bons de commande, les documents d’exportation, etc
  • Les contrats d’embauche,
  • Tenue d’un tableau de bord sur la quantité produite et vendue, le chiffre d’affaires, les bénéfices et l’effectif du personnel ou la masse salariale

Pour ce qui est de la contrepartie de la subvention, il peut s'agir de:

  1. la valeur des biens utilisés par l’entreprise,
  2. un garant (un individu : ses avoirs en comptes en banque certifié par celle-ci),
  3. une entreprise : titre d’actions par des preuves des états financiers certifiés au niveau du CPCC et déclaré au niveau de la DGI),
  4. un crédit bancaire,
  5. cash en banque, etc.

La séance des question-réponses, a permis aux membres de la FEC présents de soulever leurs différentes préoccupations et inquiétudes.

Pour clore cette matinée, le Professeur Val MASAMBA a invité les membres de la FEC à s'inscrire via le  site internet www.copa-padmpme.org.

 

RECEVEZ NOTRE MAGAZINE D'INFORMATION
NOUS SUIVRE SUR
COORDONNEES
FEC-10 Avenue des aviateurs, Gombe, Kinshasa, RDC

Tél : +243812488909
E-mail : fec@fec–rdc.com
http : // www.fec-rdc.com

©2015 FEC Conçu par GWD