AGENDA

A la veille du début des échanges commerciaux dans le cadre de la Zone de libre échange continentale, ZLECAF en sigle, prévu pour le mois de janvier 2021, la Commission Nationale des Femmes Entrepreneures de la FEC (CNFE) a organisé, en collaboration avec le Ministère du Commerce Extérieur, une conférence de sensibilisation et de vulgarisation ayant pour thème : «  La femme entrepreneure face aux défis et opportunités de la ZLECAF », le mardi 15 décembre 2020 au Centre Culturel Boboto.

Sous la modération de Mme Nelly PASHOME, Vice-Présidente de la CNFE en charge du Commerce et Services, la conférence  a connu l'intervention de plusieurs personnalités de marque, notamment Madame Eliane Mukeni, Vice -Présidente Nationale de la FEC en charge de la CNFE; Monsieur Wemkele Mene, Secrétaire Général de la ZLECAF; Son Excellence Julien Paluku, Ministre de l'Industrie;  Monsieur Kongolo Kabila, DG de la DGDA ainsi que le Directeur de Cabinet Adjoint, représentant le Ministre de la Classe Moyenne, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat (CNPMEA).

On a également noté parmi l'assistance, en plus  des administrateurs de la FEC et des membres de la CNFE, les  représentants de la Présidence et   du ministère du commerce extérieur.

A la question de savoir si la ratification de l'accord instituant la ZLECAF constitue une contrainte ou une opportunité pour l'entrepreneuriat congolais, Madame Eliane MUKENI a souligné que certes il existe encore plusieurs défis à relever en termes de compétitivité des entreprises congolaises, d'infrastructures, de connaissance des marchés africains et de maitrise de la législation. Mais, cela fait partie intégrante du parcours de l'entrepreneur qui doit faire face  aux incertitudes dans lesquelles il est appelé à en saisir des opportunités.

Pour sa part, le Secrétaire Général de la ZLECAF a articulé son intervention autour du rôle des femmes et des jeunes dans la mise en œuvre du marché continental. Dans la mesure où  les femmes sont au cœur de l'économie du continent, il estime que pour que  le marché continental profite réellement aux populations africaines, il y a lieu de  faire des femmes entrepreneures une priorité absolue dans la mise en œuvre de la ZLECAF. Pour y arriver, il mise sur la mise en place d'une plateforme numérique qui facilite les échanges entre les femmes et jeunes entrepreneurs à travers le continent.

Le Ministre de l'industrie, Monsieur Julien Paluku, a, quant à lui, insisté sur les différentes réformes mises en place pour accompagner les femmes entrepreneures dans leur conquête des marchés africains. Il a mentionné:

  • la réduction, pour les femmes entrepreneures et jeunes, du taux d'intérêt auprès du Fonds de Promotion de l'Industrie qui est désormais fixé à 4%, et
  • la mise en place du fonds de garantie pour faciliter l'accès au crédit.

En outre, il a évoqué  la mise en place des Zones économiques spéciales comme moyen de renforcement de la compétitivité des industries congolaises.

Dans le même ordre d'idée, le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre des PMEA a mis un accent sur les différentes reformes mis en place pour renforcer les capacités des PME congolaises. Il a évoqué notamment la mise en place du Programme National de l'entrepreneuriat au Congo (PRONADEC) qui vise à relancer l'entrepreneuriat en RDC à travers les " 3 C' (la Capacitation des PME, le Crédit et les Contrats, c'est à dire la facilitation d'accès aux marchés publics et privés), le tout dans un grand ensemble qui est le Climat des affaires.

Aussi, il  a annoncé:

  • la mise en place du comité national de pilotage de l'entrepreneuriat ( CNPE),
  • la transformation de l'Office de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises Congolaises (OPEC) en Agence Nationale de Développement de l'Entrepreneuriat en RDC (ANADEC),
  • la création de la Haute école de l'entrepreneuriat , et
  • la Création de l'Agence nationale de promotion des classes moyennes.

Ces différentes reformes permettront, selon lui, aux PME congolaises de faire face à la ZLECAF et de saisir les différentes opportunités qui s'y trouvent.

Pour finir, le DG de la DGDA a abordé la question des règles d'origine ainsi que  de la liste des produits éligibles et des produits exclus.

Les femmes entrepreneures présentes ont saisi  cette occasion pour  soulever plusieurs préoccupations et inquiétudes auxquelles les différents orateurs ont tenté de donner  des réponses.

 La matière étant complexe, le Ministre de l'industrie a promis de consacrer, dans les jours à venir, une matinée pour aborder certaines questions qui n'ont pas pu trouver des réponses lors de cette conférence.

Dans sa conclusion, Madame Eliane MUKENI a souligné que la ratification du traité de la ZLECAF par la RDC est inévitable. Face à cette réalité, seule la formation et l'information continues permettront aux entrepreneurs congolais, plus particulièrement les femmes entrepreneures,  de saisir les opportunités qu'offre ce marché continental.

RECEVEZ NOTRE MAGAZINE D'INFORMATION
NOUS SUIVRE SUR
COORDONNEES
FEC-10 Avenue des aviateurs, Gombe, Kinshasa, RDC

Tél : +243812488909
E-mail : fec@fec–rdc.com
http : // www.fec-rdc.com

©2015 FEC Conçu par GWD