AGENDA

Lubumbashi, le 11 août 2020 - La Chambre des Mines réitère à l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale sa ferme volonté de toujours travailler avec les institutions de la République démocratique du Congo pour l’amélioration du climat économique. Les sociétés minières, bien que durement touchées par une conjoncture économique difficile amplifiée par les effets négatifs de la pandémie à Covid-19 qui n’a épargné aucun secteur tant au point de vue sanitaire que des affaires, ont poursuivi inlassablement leurs efforts de soutien à l’économie nationale ainsi que du maintien du social des travailleurs.

En revanche, les membres de l’industrie minière s’inquiètent d’une série de mesures prises récemment par le gouvernement de la République Démocratique du Congo, pour lesquelles ils n’ont pas été consultés bien que premiers acteurs et partenaires du Gouvernement, et dont les effets se traduisent par une pression fiscale accrue indûment, sortant du cadre règlementaire qui régit le secteur minier. Au nombre de ces mesures, nous pouvons citer : - La suspension de l’exonération de la TVA sur les importations des sociétés minières ; - La suspension des compensations lors des paiements des droits et taxes à l’importation ou lors du paiement de l’IBP. Ces mesures, pour ne citer que ces deux, ont un impact qui nuit à la trésorerie des entreprises minières du fait de la dépréciation monétaire que connait le franc congolais et qui frappe les crédits fiscaux en monnaie nationale. Elles mettent non seulement à risque le climat social mais aussi ne contribuent pas à l’amélioration du climat des affaires et tendent à priver nos entreprises de leur trésorerie, les empêchant ainsi de prévoir tout investissement complémentaire, gage de relance pour notre économie sinistrée. Elles consacrent également l’insécurité juridique tant décriée, qui n’est pas de nature à apporter l’assurance nécessaire dont les investisseurs ont besoin pour croire en la République démocratique du Congo.

La Chambre des Mines a de tout temps privilégié un dialogue constructif avec le Gouvernement chaque fois qu’elle a été sollicitée par ce dernier pour trouver des solutions aux différentes crises que nous avons connues à l’instar de celle de 2017 pour soutenir les réserves de la Banque Centrale du Congo où nous avions travaillé étroitement avec différentes institutions. Aussi, dans un esprit de partenariat et afin d’envisager des actions mieux concertées, la Chambre des Mines sollicite une rencontre urgente avec les autorités concernées afin de faire valoir les arguments de l’industrie et travailler au mieux à la résolution de la crise qui nous frappe tous.

Le Président

www.chambredesminesrdc.com

RECEVEZ NOTRE MAGAZINE D'INFORMATION
NOUS SUIVRE SUR
COORDONNEES
FEC-10 Avenue des aviateurs, Gombe, Kinshasa, RDC

Tél : +243812488909
E-mail : fec@fec–rdc.com
http : // www.fec-rdc.com

©2015 FEC Conçu par GWD